Les bienfaits du curry

Ceci est un article invité, rédigé par Frida, du site « jumbocar-reunion.com ».

 

Le curry : une épice à mille vertus

 

Une des plus populaires épices du monde, le curry, est désormais utilisé non seulement pour son goût spécial et pour donner des saveurs aux différentes préparations culinaires, mais également pour son pouvoir à prévenir et à soigner de nombreuses maladies. Si on ne l’utilisait à l’origine qu’à titre d’ingrédient, il est aujourd’hui réputé et même reconnu par l’Organisation mondiale de la santé pour ses propriétés bénéfiques pour la santé.

 

vertus et bienfaits du curry

 

Parlons d’abord de son origine

 

Le curry est en effet composé de mélange d’épices dont la base est l’extrait de rhizome d’une plante appelée curcuma. C’est de ce dernier que provient sa couleur jaune. Transformé en poudre de curry ou en poudre pure, on en trouve principalement chez un épicier ou chez un herboriste. Cependant, grâce à ses vertus pour la santé et avec l’évolution des produits cosmétiques et pharmaceutiques, on peut trouver désormais un grand nombre de produits à base de curcuma.

À noter que la plante curcuma se cultive facilement et on en trouve presque partout dans le monde. Néanmoins, le goût et la vertu du curry dépendent de son mélange et de son pays d’origine. Ceux du côté de l’Inde, de l’île de la Réunion et de l’île Maurice sont les meilleurs au monde. Pour notre cas, on a dû se rendre dans de petites villes de la Réunion pour en savoir d’avantage sur cette plante, sa culture ainsi que sa récolte. Avec une voiture de location sur place et les bonnes indications sur le GPS, on a pu s’y rendre facilement.

 

Une vertu certifiée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

 

Traditionnellement consommé depuis l’antiquité par les Indiens, les Africains et les Asiatiques en traitement de certaines maladies telles que les problèmes gastro-intestinaux, l’arthrite et la carence en énergie, le curcuma suscite également l’intérêt de la communauté scientifique pour ses propriétés. Après des années d’études, des chercheurs occidentaux ont décelé les bienfaits du curry, plus précisément du curcuma, sur la santé. C’est ainsi que l’OMS et la Commission E (organisme officiel mandaté par le gouvernement allemand pour l’évaluation de l’efficacité des plantes médicinales) ont été convaincues par l’efficacité du curcuma pour guérir de nombreuses maladies.

 

Vivre plus longtemps grâce aux bienfaits du curry

 

Après avoir découvert que le curry peut agir naturellement comme anti-inflammatoire, anti-acide, anti-oxydant, anti-thrombotique et anti-paludique, les scientifiques ne cessent de continuer leurs recherches sur le pouvoir du rhizome source de cette épice de sorte qu’ils ont constaté qu’il joue également un rôle efficace pour renforcer l’organisme. Certains y voient même un remède anti-vieillissement !

Les multiples propriétés de cette épice est un sujet qui touche tellement les chercheurs que leurs évaluations ne semblent pas s’arrêter là. Récemment, une étude a été publiée sur la revue « Gut », détaillant la quête des experts sur le rôle du curcuma dans la prévention du cancer du sein et de la maladie d’Alzheimer.
Parlant particulièrement de ce blog, « Fontaine de jouvence », qui ne rêve pas de vivre plus longtemps ? L’immortalité est peut être encore impossible, mais en usant du pouvoir du curry en prévention ou en guérison de ces maladies qui sont susceptibles d’arriver à tout moment de la vie et à certains âges, il est évident qu’il est possible de vivre plus longtemps.

 

Des propriétés pour perdre du poids sainement

 

Comme dit en haut, le curry est utilisé depuis des lustres pour ses propriétés digestives. Ce qui est très efficace pour éviter le ballonnement et obtenir de ce fait un ventre plat. Sans oublier qu’il a également un effet brûle-graisse et une vertu particulièrement rassasiante. Lorsqu’on réalise un régime minceur ou lorsqu’on veut perdre quelques kilos sans régime, il peut être utilisé comme complément pour atteindre rapidement et sans effort son poids idéal.

 

vertus et bienfaits du curry


Un produit naturel pour une bonne santé

Un produit naturel pour une bonne santé

Un produit naturel pour une bonne santé

Cet article que j’écris aujourd’hui est un article spécial, surtout dans la mesure où je l’écris avec mon Coeur, mon Ame, et non avec mon « Intellect », comme ça pourrait être le cas de certains articles.

 

Et ceci pour 2 raisons principales :

- tout d’abord parce que je me suis juré il y a quelques années d’apporter ma contribution dans ce monde de toutes les façons que je pourrais, c’est-à-dire apporter mon aide à toute personne qui en aurait besoin.
En écrivant cela, je pense à plusieurs domaines. Mais un de ceux-ci est la santé et le bien-être.

Je considère que l’abondance sous toutes ses formes (la santé en fait partie au même titre que le domaine des finances ou le bien-être relationnel, émotionnel, etc …) est un droit « de naissance ».
Ou en tous cas, c’est une chose que chaque être humain a le droit de connaître dans sa vie. Malheureusement, seule une minorité de personnes connaît l’abondance, et ceci surtout à cause de limites mentales qu’on s’impose à nous-mêmes, de conditionnements qu’on a commencé à contracter dès notre plus jeune âge.
En fait, au lieu de parler de santé, je veux plutôt parler ici de soins naturels. Car je ne suis pas un professionnel de santé mais simplement un passionné de tout « ce qui touche au naturel » et au bien-être.
Et j’ai également pu « expérimenter » un bon nombre de ces soins naturels et techniques de bien-être (ou mieux-être) depuis environ 20 ans.

 

- la 2ème raison du caractère spécial de cet article est l’épreuve difficile que je suis en train de vivre suite à la disparition le mois dernier d’une des personnes que j’aimais le plus sur cette Terre, à savoir ma mère.
Son départ est dû à une maladie dont on entend beaucoup parler (peut-être autant que le cancer). C’est la maladie d’Alzheimer ; maladie pour laquelle la Science actuelle n’a pas encore trouvé de remède efficace.
On peut dire que je dédie, en quelque sorte, cet article à ma chère Maman.
En tous cas, son départ me donne encore plus envie de parler de santé « au naturel » à toutes celles et ceux qui sont intéressés. Et aider les personnes qui en ont besoin.

 

  • Un remède efficace 100 % naturel

Bref, suite à cette longue introduction, je voudrais vous parler d’un « produit » 100 % naturel qui peut venir à bout de nombreux soucis de santé.
Mais d’abord, je tiens à être honnête envers toute personne qui lira cet article.
Ma démarche n’est pas faite dans un but commercial (car la société qui est à l’origine de ce produit est basée sur le marketing relationnel).

Comme je l’ai écrit un peu plus haut, mon plus grand désir est de faire connaître au maximum de gens des façons naturelles de soigner leurs soucis de santé.
Donc, ce produit naturel est une tisane composée d’un mélange de 5 plantes : feuilles de persimmon, feuilles de mauve, chardon béni, feuilles de guimauve, Saint Thistle.
Personnellement, je l’utilise depuis 14 mois et je ne peux que louer ses nombreux bienfaits.
En effet, tous mes soucis de santé ont disparu rapidement ; au bout de 2 semaines à 1 mois selon mes « soucis » en question.

 

    • Exemple de pathologies traitées avec cette tisane
      Parmi mes « pathologies », je souffrais depuis 30 ans d’une grande « faiblesse » de la sphère ORL qui se traduisait par des rhino-pharyngites à répétition chaque année (et pas seulement l’hiver). Je me réveillais aussi tous les jours avec la gorge « en feu », même en dehors des épisodes de rhino-pharyngites.
      Je souffrais, d’autre part, de douleurs abdominales et problèmes de transit, maux d’estomac, de problèmes de circulation sanguine (jambes lourdes …).
      J’avais également des migraines atroces (définies par mon médecin comme « céphalées de tension ») qui m’obligeaient à rester alité souvent pendant 2 jours, avec vertiges et nausées.
      Enfin, l’asthme (accompagné d’une allergie au pollen) est également apparu dans ma vie il y a 6 ans.
      Et la tisane a également eu des effets miraculeux sur cette pathologie car tous les symptômes ont disparu.

 

Je connais plusieurs personnes reconnaissantes d’avoir découvert également cette tisane.
Bien sûr, les résultats peuvent varier selon les gens. Mais de toutes façons, c’est seulement en l’essayant qu’on peut vérifier l’efficacité de cette tisane pour soi-même.

Vous pourrez voir ici (pour changer la langue, cliquez sur le drapeau en haut, à droite) une liste non exhaustive du type de pathologies pouvant être soignées grâce à l’utilisation de cette tisane ainsi que d’autres informations sur ce « produit » extraordinaire.

 

Pour finir, je voulais préciser brièvement (un autre article plus détaillé viendra ultérieurement) de quelle façon cette tisane peut supprimer la cause de certaines pathologies et les faire disparaître.
En fait, celle-ci détoxifie notre organisme en agissant d’abord sur notre intestin et les organes internes principaux.

Il faut savoir que l’intestin est véritablement le pilier de notre santé.
Pour exemple, celui-ci contient 80 % de nos cellules immunitaires. Et inutile de rappeler l’importance d’un système immunitaire efficace dans le cadre d’une bonne santé.
On comprend alors aisément la nécessité de bien traiter son intestin !

 

Au cas où vous voudriez essayer cette tisane ou obtenir des renseignements complémentaires, n’hésitez pas à me contacter.
Vous pouvez simplement m’écrire à l’adresse suivante : homebusiness86@gmail.com
Et s’il vous plaît, partagez cet article ; ça pourra peut-être rendre service à certaines de vos connaissances.


L’EFT et ses bienfaits sur notre santé

Les bienfaits de l'EFT sur notre santéEFT signifie en anglais «Emotional Freedom Techniques».

Cela peut être traduit en français de manière littérale par «techniques de libération émotionnelle».

Il s’agit d’une pratique que Gary Craig, un ingénieur, fonde aux USA en 1993 dans un but psychothérapeutique. Elle consiste à stimuler des points précis, situés sur le corps humain, qui suivent le trajet des méridiens détaillés par la médecine chinoise.

Cette pratique psycho-corporelle dont l’efficacité n’est plus à démontrer libère des souffrances psychologiques et émotionnelles.

Elle peut être utilisée par exemple efficacement pour traiter des états dépressifs ou de burnout.

 

 Qu’est-ce que l’EFT ?

 

L’EFT est une thérapie qui permet rapidement d’évacuer les perturbations du système énergétique de l’organisme humain.

En coaching mais aussi en psychothérapie, l’on fait souvent appel à cette pratique. Elle permet à l’individu de mieux vivre et gérer les émotions de tous les jours (stress, tristesse, anxiété, peur,….). Son efficacité est ressentie après à peine quelques minutes de pratique. Si l’individu est confronté à des difficultés sérieuses, alors, un spécialiste doit nécessairement l’accompagner. Si elle est pratiquée de manière régulière, l’EFT permet de jouir d’une vie plus sereine en quelques jours.

 

Cas du Faster EFT

 

Selon Robert G.Smith, le Faster EFT est le nouvel EFT. Il s’agit d’une méthode développée par lui, à l’issue de recherches menées sur plusieurs années et impliquant des milliers d’individus. Le Faster EFT est un  ensemble de techniques de pointe, qui ont un effet rapide. Il permet à l’individu de  transformer la conception qu’il a de son passé, de modifier ses perturbations émotionnelles et de jouir d’une bien meilleure santé. Le Faster EFT est donc un autre ensemble de techniques, différentes de celles de l’EFT «traditionnel», qui regroupe plusieurs « disciplines » ou « méthodes ».

 

Les bienfaits de l’EFT

 

L’EFT nous permet de nous libérer promptement de nos émotions négatives. Elle possède de nombreux avantages et bienfaits :

- il suffit de quelques tapotements au niveau de points méridiens (tapping EFT  sans utiliser d’aiguilles) pour jouir d’un bien-être durable.

- en la pratiquant, l’on peut abandonner des habitudes négatives (cigarettes, alcool, mauvaise alimentation,..). A ce jour, aucun médecin n’a pu déterminer de contre-indication à l’EFT.

- son efficacité pour atténuer les souffrances émotionnelles ou physiques  est remarquable. Une seule séance peut libérer des phobies, et permettre de jouir d’une santé dynamique.

- l’EFT permet aussi de se libérer de blocages qui brident la vie sexuelle, des fatigues chroniques, des sentiments négatifs (culpabilité, gène maladive,…), des troubles du sommeil.

- la pratique de l’EFT est aussi recommandée aux personnes qui souffrent de traumas sévères. Elle soulage sans obliger à revivre l’épisode de la vie qui est à l’origine du mal.

- le fait que l’EFT soit une médecine particulièrement douce explique que les milieux hospitaliers lui accordent de plus en plus d’importance.

– l’EFT ne nécessite aucun acte chirurgical ou appareil électrique.

- sa pratique est aisée car elle ne nécessite pas de gymnastique corporelle ou d’étirement.

- les effets de l’EFT sont durables mais aussi rapides ; même les individus les moins courageux peuvent la pratiquer dans la mesure où elle ne demande pas des années d’effort.

- il est possible d’apprendre et pratiquer l’EFT rapidement. C’est pourquoi même les enfants peuvent s’y adonner.

- la pratique de l’EFT ne s’accompagne jamais d’effets secondaires et l’on n’a pas besoin de consommer de médicaments.

- il est possible, très aisément, d’associer à la sophrologie et à la kinésiologie, l’EFT. Elle les complète tout en les renforçant (aucune contre-indication).

 

De manière générale, l’EFT est conseillée à celles et ceux qui souhaitent se débarrasser d’émotions négatives.

Très rapidement, sa pratique rend autonome ; cela s’explique par le fait que son protocole de base n’est pas complexe.

Ceci permet donc à tout un chacun de l’utiliser dans le but de résoudre ses problèmes.

 

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations au sujet de l’EFT et sur les bienfaits qu’elle peut apporter à votre santé, et en tirer le meilleur parti, vous pouvez cliquer ici.

 

 

 

 

 


Vaincre le stress par la sophrologie ?

Vaincre le stress par la sophrologie Le mot « sophrologie » est créé en 1960 par un neuropsychiatre colombien de 28 ans, le docteur Alfonso Caycedo. Ce terme est composé de 3 racines de la langue grecque :

  • sos : tranquille, serein, harmonie
  • phren : enveloppe, membrane d’un organe donc par extension, le cerveau, la conscience
  • logos : étude, science

 

Qu’est que la sophrologie ? 

La sophrologie est donc l’étude de la conscience en harmonie ou étude de l’harmonie de la conscience ou, selon la première définition de Caycedo lui-même : « école étudiant la conscience humaine en harmonie ».

 

A mi- chemin entre la relaxation, l’hypnose, le training autogène et le biofeedback, la sophrologie est tout à la fois une technique et une philosophie dont le but essentiel est l’épanouissement de l’être et la transformation positive de son existence.

 

Les bienfaits apportés par la sophrologie

Chacun de nous possède en lui les ressources et les moyens nécessaires à sa guérison, à son épanouissement et à sa réalisation.

La sophrologie permet la remontée de ces aptitudes et facultés du subconscient au conscient.

Elle est aujourd’hui utilisée avec succès en thérapie, en médecine préventive et en pédagogie.

La sophrologie apparaît donc comme une bonne technique anti stress. En effet, à l’aide de ses exercices de relaxation et puisque la sophrologie agit aussi bien sur le corps que l’esprit, elle se révèle être un bon moyen de lutter contre le stress.

 

Elle vise à rendre l’homme indépendant, à créer une conscience positive pour l’amener à devenir le propre artisan de son bien-être et de sa croissance.

La réussite et l’épanouissement dépendent très largement de la qualité de nos pensées et notre capacité à appréhender positivement la vie. La « chance » apparaît alors plus comme le résultat d’un état mental fort et déterminé que comme le fruit du hasard ou de la fatalité.

 

L’action de la sophrologie sur le corps

C’est lors de son voyage en Inde, alors qu’il séjournait chez un vieux yogi, que Caycedo comprit à quel point l’Occidental « vit avec sa tête » et oublie qu’il a un corps sauf, bien entendu, lorsque celui-ci est souffrant. Il lui parut donc nécessaire d’éduquer les gens, et surtout les malades, dans ce sens.

 

Ce travail sur le corps proposé par la sophrologie est original pour deux raisons importantes :

Tout d’abord, la séance s’effectue les yeux fermés et en état de relaxation ; ce qui procure un état de régénération et un bien-être aussi bien physique que mental .

D’autre part, le corps est toujours envisagé sous l’angle positif.

En fait, le malade, le névrosé ou tout simplement la personne « mal dans sa peau » ont une mauvaise perception de leur corporalité.

De surcroît, lorsqu’il y a atteinte corporelle, cette perception est négative.

Pour ces personnes, il est donc indispensable d’apprendre à mieux percevoir leur corps et à vivre dans l’intimité de leur système musculaire.

Le but essentiel des exercices de la relaxation dynamique utilisée en sophrologie est de créer des sensations agréables et positives. Sans ce travail, la restructuration de la personnalité devient très difficile.

 

En conclusion, le sophrologue apprend à son élève à dynamiser le positif au niveau corporel (perception de sensations agréables), au niveau mental (images et pensées positives) et au niveau spirituel (recherche de sentiments de paix, d’harmonie et d’amour).

Au fur et à mesure de son entraînement, l’élève s’exerce à voir le positif en toute chose ; ce qui constitue sans doute la première étape vers le bonheur.

 

Enfin, il est à noter que cet article se veut être un article généraliste sur la sophrologie. D’autres articles traiteront ultérieurement des différentes techniques sophrologiques.


Le Pilates : pourquoi le pratiquer ?

Les bénéfices de la méthode PilatesNous devons le Pilates à un infirmier allemand, Joseph Pilates, captif durant la première guerre mondiale. Le temps que dure son incarcération, il met au point un nouveau type de gymnastique. Quand il est libéré en 1926, il décide d’ouvrir un centre dans lequel il enseignera cette discipline. 74 ans plus tard, aux USA, un jugement reconnait la qualité de discipline physique à ces exercices.

 

 

Qu’est-ce que le Pilates ?   

 

Il s’agit d’une gymnastique qui permet à ses adeptes d’assouplir leurs membres mais aussi de former un corps bien plus équilibré. Le but du Pilates est de vous aider à rallonger vos muscles (abdominaux, biceps,…) tout en les rendant plus fermes.

Ce système d’exercices physiques permet d’atteindre un équilibre corporel en douceur. Il est basé sur 2 régions précises du corps humain:

- le bassin

- l’abdomen

 

A travers la totalité de ses mouvements, cette gymnastique vous permet de travailler votre respiration, que vous devez solliciter pour effectuer chaque exercice. La sensation de bien-être que l’on ressent en faisant les mouvements permet d’évacuer rapidement le stress.

 

 

 Les raisons pour lesquelles vous devriez pratiquer le Pilates

 

  •  Les avantages du Pilates :

 

- Grâce au Pilates, améliorez votre condition physique

 

Les exercices que vous pratiquerez (en salle de sport ou ailleurs) vous permettront d’être plus souple et d’accroitre votre force.

 

- Le Pilates favorise une bonne détente psychologique

 

L’un des principaux bénéfices de cette méthode est qu’elle vous permet d’évacuer tout votre stress. Vous y parvenez grâce à l’importance de la respiration dans les mouvements.

 

- La pratique du Pilates est conseillée pour la détente musculaire

 

Si vous souffrez de raideurs ou de tensions au niveau de vos muscles, cette méthode va vous soulager en ménageant votre corps.

 

- La méthode permet d’améliorer la posture

 

Les exercices destinés à votre ceinture abdominale ou à la partie supérieure de votre corps (dont le tronc) sont idéaux pour permettre aux muscles de grande taille d’être plus fermes et de maintenir la colonne vertébrale de manière plus tonique.

 

  • Une méthode qui a conquis le public en quelques décennies

 

Il a suffi au Pilates de quelques décennies pour conquérir à travers le monde des milliers de pratiquants, dont de très nombreuses stars. Il comprend plusieurs centaines d’exercices et fait appel à un matériel qui peut parfois paraître curieux mais est toujours efficace.

 

  • Pratiquez le Pilates car il est conseillé à tous

 

La pratique du Pilates est si bénéfique que les coachs sportifs le conseillent à tout le monde.

En effet, le fait que les exercices que vous devez effectuer ne soient ni violents pour le corps, ni exigeants, le rend accessible à tout le monde. Vous ne risquez de souffrir d’aucun traumatisme en vous y adonnant. C’est pourquoi ces exercices sont conseillés:

– A nos lecteurs qui ne sont que peu sportifs ou pas du tout

- A ceux qui éprouvent souvent une grande fatigue ou qui souffrent de stress. A ceux également qui sont en convalescence, blessés, aux femmes qui viennent d’accoucher, aux personnes âgées.

- A ceux qui souffrent de divers maux (lumbago, lombalgie, sciatique …) ou qui souhaitent développer leurs abdos.

 – etc …

 

Les personnes qui hésitent encore à expérimenter cette fabuleuse méthode trouveront plus de renseignements concrets en cliquant ici.

 


Une respiration efficace pour une bonne santé

respiration efficace pour bonne santéIl n’y a pas de vie sans respiration et sans oxygène. Notre système respiratoire revêt une importance capitale. Il s’active toujours, y compris pendant le sommeil. Nous ne pouvons pas vivre cinq minutes sans respirer.

C’est la seule fonction physiologique sur laquelle notre volonté a une action.

 

Nous naissons par une inspiration ; nous mourrons par la dernière expiration.

 

L’oxygène est sans aucun doute l’élément qui contribue le plus à notre santé et à notre vitalité.

Il est une des composantes principales du corps humain, et c’est d’autant plus vrai que l’eau dont est composé notre corps contient, elle aussi, 33 % d’oxygène.

 

En fait, le pouvoir de la respiration est immense. Pourquoi ?

 

Car c’est elle qui commande le système circulatoire. Et si vous avez un système circulatoire sain, vous vivrez longtemps et en bonne santé.

La respiration ne régule pas seulement l’oxygénation des cellules ; elle régule aussi la circulation du liquide lymphatique qui contient les globules blancs, lesquels assurent la protection de notre corps.

C’est ce même système lymphatique (activé par une respiration profonde) qui contribue à évacuer de nombreuses toxines et autres matières toxiques de notre corps.

Vous comprendrez donc l’importance de notre respiration pour notre santé, notre bien-être physique et émotionnel.

 

En effet, une bonne respiration (complète, ample) favorise également la détente, la relaxation.

A  l’inverse, une mauvaise respiration (incomplète) entraînera un état de stress, de nervosité ainsi que divers troubles possibles.

Et vice versa, un état de stress entraînera bien sûr une mauvaise respiration.

 

Malheureusement, on trouve ce dernier phénomène chez la majorité des gens, notamment chez les Occidentaux.

En effet, nombreux sont les gens qui respirent mal, ne savent pas respirer correctement ; ils ont donc besoin d’une véritable « rééducation ».

 

Or, toutes les techniques orientales, (yoga, méditation, arts martiaux, …) lui accordent un rôle capital.

 

Voici les principes de base d’une bonne respiration :

 

Au début, respectez une règle très simple : commencez toujours par expirer par la bouche, avec votre expiration habituelle, un long soupir poursuivi jusqu’au bout, dont vous devez prendre conscience, et attendez que votre corps éprouve le besoin d’inspirer de nouveau.

Dès que vous ré-inspirez (par le nez), vous devez apprendre à sentir les mouvements de votre ventre. Il est à la base de la respiration totale, du contrôle émotionnel et du contrôle nerveux. Vous devez sentir que votre inspiration part du ventre qui se soulève et se bombe.

Prenez en même temps conscience de votre bas-ventre ; il se soulève et se bombe également … et c’est alors une inspiration épanouie, lente, profonde.

La fin de l’inspiration est capitale, surtout sur le plan émotionnel. Il s’agit de respirer complètement mais sans tension.

Ce type de respiration est appelée « respiration abdominale ».

La respiration abdominale peut se pratiquer en position debout ou allongée. Cependant, il peut être plus facile, surtout lorsqu’on débute, de la pratiquer en position allongée.

 

De manière concrète, voici la méthode de respiration la plus efficace pour épurer votre organisme (comme indiqué dans le livre « Pouvoir illimité », d’Anthony Robbins) :

 

Il faut inspirer l’air pendant 1 temps, retenir votre respiration pendant 4 temps et expirer pendant 2 temps. Ainsi, si vous avez inspiré pendant 4 secondes, vous retiendrez votre souffle 16 secondes et expirerez pendant 8 secondes.

Votre respiration devra partir du bas de l’abdomen et agir comme un aspirateur pour vous débarrasser de toutes les toxines de votre système sanguin.

A raison de 3 exercices de ce type par jour, vous allez déjà constater une amélioration considérable de votre état de santé.

Des exercices aérobiques (c’est-à dire dans l’air) quotidiens sont eux aussi indispensables à une respiration saine. La course est un bon exercice, quoique parfois source de tension. La natation est excellente. Mais l’un des meilleurs exercices aérobiques praticables par tous les temps, c’est encore le trampoline, qui exerce une tension minimale sur l’organisme.

Un article sera dédié ultérieurement aux bienfaits du trampoline (étant moi-même adepte de cette merveilleuse pratique).

 

Nous terminerons avec cette citation d’Andrew Weil, médecin diplômé d’Harvard et écrivain :

« Une mauvaise respiration est souvent cause de mauvaise santé. Si je devais me limiter à un seul conseil pour vivre sainement, j’insisterais sur le besoin d’apprendre à bien respirer. Travailler sa respiration est la pratique quotidienne la plus efficace et la plus simple pour rester en forme et en bonne santé ».

 

 


Yoga et méditation : leurs bienfaits sur notre santé

yogaParmi les moyens ou les « disciplines » qui contribuent à atteindre une bonne santé (physique et émotionnelle), on trouve la méditation.

 

    • Les bénéfices apportés par la méditation :

 

En effet, les bienfaits de la méditation ne sont plus à démontrer. Parmi ceux-ci, on trouve : diminution de l’anxiété, du stress, épanouissement de la personnalité, développement plus rapide de l’intelligence, meilleurs résultats scolaires, développement de la créativité, amélioration des réflexes et de certaines maladies, disparition de maladies psychosomatiques, arrêt progressif de l’usage du tabac, de l’alcool et des drogues, …

Ces bienfaits sont, en outre, prouvés par des tests en laboratoires scientifiques renommés : diminution de la consommation d’oxygène, du rythme cardiaque, des lactates …

 

De fait, les examens de laboratoire ont établi qu’en période de méditation, la consommation d’oxygène pendant l’inspiration et le niveau de gaz carbonique rejeté lors de l’expiration baissent de 20 % ; ce qui indique un net ralentissement des fonctions métaboliques.

Quant au rythme cardiaque, il diminue de trois battements par minute.

La résistance de la peau au courant électrique quadruple ; ce qui annonce un état de profonde relaxation.

Enfin, la concentration de lactate dans le sang, révélatrice de l’état anxieux, baisse considérablement au cours de la méditation puis s’élève légèrement au terme de cette dernière, tout en restant inférieur au taux antérieur.

 

    • Différents types de méditation :

 

Plusieurs types de méditation existent mais ici, nous étudierons tout d’abord la méditation transcendantale, qui est en fait « l’avatar contemporain » du Mantra Yoga.

Parmi les nombreux yogas répertoriés, celui-ci est certes moins connu (sous son nom d’origine) que le Hatha Yoga, discipline yogique prédominante en Europe.

 

La méditation transcendantale, quant à elle, a été créée en 1958 par Maharishi Mahesh Yogi, disciple du grand Swami Brahmananda Saraswati. Cette méditation s’est rapidement répandue aux Etats-Unis au cours des années 60 et a commencé à faire une percée en Europe une dizaine d’années plus tard.

 

En fait, pratiquer la méditation transcendantale revient à s’asseoir confortablement pendant 20 minutes, deux fois par jour, tout en s’imprégnant mentalement, et sans contrainte, d’un mantra donné par l’instructeur.

 

Afin d’obtenir des informations plus concrètes quant aux bénéfices de la méditation, vous avez accès en cliquant ici à la présentation d’un expert dans ce domaine.

Comme annoncé précédemment, cette présentation rappelle que la méditation permet, entre autres, de vaincre le stress.

 

    • La méditation selon la tradition japonaise :

 

Parmi les autres techniques apparentées à la méditation, on trouve la voie du Zen japonais. Celle-ci est beaucoup plus austère et d’un apprentissage infiniment plus ardu.

En nous aidant à découvrir notre « moi réel », le Zen propose la guérison profonde.

 

Cette exploration du « soi », le Zazen, forme de méditation impliquant simultanément le corps et l’esprit, permet de l’effectuer.

Il s’agit d’adopter la position assise en lotus et de respirer selon un rythme lent et concentré en accordant (comme dans toutes les techniques orientales) une importance particulière à l’expiration.

 

Mais, à la différence du Hatha Yoga, on ne peut pas pratiquer son Zazen soi-même à l’aide d’un manuel.

 


Nettoyage de l’organisme et santé

nettoyage organismeDepuis quelques années, nous devenons de plus en plus conscients des dommages que peuvent causer les produits chimiques à notre organisme.

Avec cette prise de conscience, nous comprenons également que nous devons nous débarrasser de ces produits chimiques faisant partie de notre quotidien et qui sont stockés dans notre corps depuis parfois très longtemps.

En fait, une accumulation de toxines peut provenir de plusieurs sources, telles que :

 

  •          la nourriture (pouvant contenir pesticides, métaux lourds, …)
  •          les boissons
  •          l’air que nous respirons
  •          les médicaments

 

Un nettoyage régulier peut être un excellent moyen de débarrasser notre corps de ces toxines. Quand il s’agit de faire un nettoyage soi-même à domicile, nous avons le choix entre plusieurs méthodes.

 

Cependant, avant d’effectuer celui-ci, il peut être plus prudent d’en parler à son médecin. Ceci est particulièrement important si vous êtes suivi pour des problèmes médicaux.

 

Aujourd’hui, de plus en plus de médecins généralistes font preuve d’ouverture d’esprit au sujet de ces techniques. Sinon, il est également possible de consulter un naturopathe.

 

 

Voici donc quelques-unes des méthodes de nettoyage les plus courantes :

 

1.    Le premier type de nettoyage disponible est le nettoyage à base de plantes .

On peut trouver celles-ci sous différentes formes, comme des gélules, des ampoules (pouvant contenir un ou plusieurs extraits de plantes) ou des tisanes. Le but est de nettoyer votre côlon, et par extension, certains organes internes. Durant les premiers jours, on ira ainsi plus souvent aux toilettes ; c’est un processus tout à fait normal.

Il faut aussi s’assurer de boire plus d’eau qu’en période ordinaire afin d’aider l’élimination des toxines.

 

2.    Un autre type de nettoyage est la cure de détoxification basée sur une   alimentation composée de fruits ou de légumes pendant quelques jours.

Il conviendra de respecter dans ce cadre une nutrition adéquate et équilibrée. Pour cette raison, il est fortement recommandé d’effectuer ce type de cure sur conseil d’un praticien (diététicien ou naturopathe).

Comme pour le nettoyage à base de plantes, le besoin d’aller aux toilettes plus fréquemment sera présent ainsi que l’hydratation plus importante que d’ordinaire.

 

Nous reviendrons plus en détail sur ces deux types de nettoyage ultérieurement dans des articles dédiés.


 

3.    Un troisième type de nettoyage est l’irrigation du côlon.

Mais encore plus que les deux précédents, ce type de nettoyage est à effectuer sous surveillance d’un spécialiste (en hydrothérapie) car il peut comporter plus de risques pour une personne qui ne le maîtrise pas totalement.

 

 


Légumineuses : caractéristiques et bienfaits

Légumineuses et santéCet article est le quatrième et dernier d’une série dans laquelle nous allons aborder les différentes catégories d’aliments dont la consommation est à privilégier pour atteindre une excellente santé.

Nous allons également donner des exemples d’aliments pour les catégories citées et détailler leurs bienfaits pour votre organisme.

 

La  catégorie étudiée aujourd’hui est celle des légumineuses.

Nous consacrerons également une dernière partie à l’étude des graines germées.

 

Les légumineuses sont supérieures à toutes les viandes pour leur apport calorique et leur teneur en protéines. On en dénombre jusqu’à quatre-vingt espèces (nous en étudierons seulement quelques-unes ici).

De manière générale, de nos jours, on n’accorde pas aux légumineuses l’importance qu’elles devraient avoir dans notre alimentation.

 

Exemples de légumineuses et caractéristiques :

 

  •          la lentille

C’est la plus digeste. Elle se marie aussi bien avec les céréales qu’avec les légumes. Elle est reminéralisante. Elle est la plus riche en vitamine C. Elle recèle aussi du fer et des oligo-éléments.

 

  •          les haricots 

Il est conseillé de choisir, parmi toutes les espèces, les plus petits, moins farineux et plus digestes. Ils sont riches en magnésium et en fer.

 

  •          les pois 

On ne connaît guère que le petit pois, alors que le pois cassé est le bon compagnon des soupes. Il est à redécouvrir. Riche en vitamines B et C.

 

  •          le pois chiche 

Surtout utilisé autour de la Méditerranée, il accompagne le couscous. Il peut être aussi mélangé à la purée de sésame. De goût agréable, il est facile à digérer.

 

  •          les fèves 

Les préférer fraîches et les manger crues ; elles sont ainsi plus savoureuses et plus digestes. Sèches, elles doivent être trempées et débarrassées de leur peau. Elles sont aussi riches en vitamine C que les lentilles.

 

Pour finir, il est conseillé d’appliquer les points suivants :

–        choisir de préférence des légumineuses de culture biologique,

-       effectuer un trempage avant cuisson (pendant une nuit en général) et jeter l’eau de trempage avant cuisson,

-      ne manger que des quantités modérées, en accompagnement des céréales (15 à 30 % du  volume des céréales),

–      réduire la part de viande et de produits animaux en compensant par des légumineuses.

 

D’autre part, les légumineuses conviennent très bien à la germination qui les enrichit et les rend plus assimilables.

 

Ceci nous amène à apporter quelques précisions concernant les graines germées.

Cette manière (la germination) de préparer les graines, céréales, légumineuses et soja potentialise tous leurs éléments vitaux, les rendant ainsi plus assimilables.

 

La méthode pour obtenir la germination est simple. C’est le trempage. Il va permettre à la graine d’absorber l’eau dont elle a besoin. Utiliser de préférence l’eau de source ou minéralisée faiblement.

 

Les graines doivent être de qualité et impérativement biologiques.

 

Le temps de trempage varie. De douze à vingt-quatre heures pour le soja, les haricots, les pois chiches ; douze heures pour les lentilles, le blé, l’épeautre, le fenugrec ; de quatre à cinq heures pour le tournesol décortiqué, le sésame, la moutarde, la luzerne.

 

Consommer de préférence lorsque le germe atteint une taille de deux à trois millimètres.

 

Mélanger avec les crudités en début de repas, en quantité modérée (une poignée par assiette).

 

Il existe des appareils à germer dans les magasins de diététique.

 

 

 

 


Céréales : caractéristiques et bienfaits

Caractéristiques et bienfaits des céréalesCet article est le troisième d’une série dans laquelle nous allons aborder les différentes catégories d’aliments dont la consommation est à privilégier pour atteindre une excellente santé.

Nous allons également donner des exemples d’aliments pour les catégories citées et détailler leurs bienfaits pour votre organisme.

 

La  catégorie étudiée aujourd’hui est celle des céréales :

Elles sont boudées en Europe occidentale et représentent seulement environ 25 % de notre ration calorique.

Pourtant, elles sont riches en glucides, protides, vitamines B et E, sels minéraux et oligo-éléments, cellulose et ferments divers.

Mais elles sont pauvres en lysine, assez pauvres en lipides et ne contiennent ni vitamine A, ni vitamine C.

Le mieux, c’est donc de les associer avec des légumineuses. Par exemple, riz-soja, blé-pois chiches, orge-lentilles, pain-pois chiches-olives, maïs-haricots …

 

Exemples de céréales et caractéristiques :

 

  •          le blé

C’est le plus connu grâce à sa diversité d’utilisation. Pour fabriquer le pain, d’abord. Mais aussi sous forme de semoule, pâtes, couscous, biscottes, biscuits, boulbour.

C’est également l’une des céréales les plus dénaturées avant l’emploi. On retrouve alors facilement toutes ses richesses en le consommant germé (un article sera consacré aux graines germées ultérieurement).


  •          le riz

Autant que possible, il est conseillé de le consommer complet ou demi-complet afin de bénéficier des vitamines, oligo-éléments et minéraux qu’il contient.

 

  •          l’épeautre

Le parent pauvre du blé. Difficilement panifiable, il est utilisable pour réaliser de bonnes soupes, d’autant qu’il se cuit plus facilement que le blé.

 

  •          le sarrasin

Le « blé noir » des sols pauvres bretons. Cependant, il est très riche en magnésium directement et totalement assimilable. Il contient également du fluor et des oligo-éléments.

 

  •          le millet

Il contient des minéraux, des oligo-éléments, de l’iode, du manganèse et surtout du zinc, dont la carence s’est aujourd’hui généralisée. Cette carence ouvre la voie aux troubles du métabolisme.

 

  •          le soja

Bien que classé dans les légumineuses, il mérite d’être placé à part, en raison de ses qualités exceptionnelles : richesse nutritionnelle, digestibilité, aide à la digestion des autres aliments. Il en existe de nombreuses variétés. Aliment traditionnel de l’Extrême-Orient, il est maintenant cultivé dans le sud de la France.

Pour le consommer en grains, choisir la variété de couleur verte qui ressemble quelque peu au petit pois. La variété de couleur blanche sert à préparer un « lait » agréable au goût et qui peut remplacer le lait animal. Il sert aussi à fabriquer le tofu et des desserts.

On connaît également le Tamari, cette sauce à base de soja fermenté pendant plusieurs années (très riche en vitamine B12).

Remplacer le lait animal par le lait de soja (ou d’autres laits végétaux) le plus souvent possible.

En conclusion, les céréales peuvent être présentes à chacun de nos repas. Bien entendu, il s’agit d’utiliser des céréales complètes, contenant l’intégralité de leurs composants et provenant de culture biologique respectant ceux-ci, sans utilisation d’engrais chimiques.

 

 

 


Légumes : caractéristiques et bienfaits

bienfaits des légumesCet article est le deuxième d’une série dans laquelle nous allons aborder les différentes catégories d’aliments dont la consommation est à privilégier pour atteindre une excellente santé.

Nous allons également donner des exemples d’aliments pour les catégories citées et détailler leurs bienfaits pour votre organisme.

 

La  catégorie étudiée aujourd’hui est celle des légumes :

On peut dire que ce sont de véritables « aliments médicaments ». Tous sont riches en vitamines, particulièrement A et C. Il faut les consommer à maturité afin de bénéficier de leur apport vitaminique. Leur richesse en fibres et minéraux en fait des draineurs et des reminéralisateurs.

 

Il existe différentes variétés de légumes :

  1.          les tubercules : pommes de terre, topinambours, patates douces
  2.          les légumes-racines : carottes, navets, betteraves
  3.          les légumes-feuilles : salades, épinards, choux
  4.          les légumes-fruits : tomates, aubergines, cucurbitacées (concombres, courgettes,    melons …).

 

Exemples de légumes et caractéristiques :

 

  •          le chou

De nombreuses espèces. L’idéal, pour une bonne digestion, serait de le manger cru et frais. Cuit, il est souvent indigeste. Pour la cuisson, préférer à la vapeur ou à l’étouffée (il cuit très bien sans eau et sans graisse). La plupart des variétés contiennent plus de vitamine C que les agrumes.

 

  • la pomme de terre

Lorsqu’elle est de qualité biologique, elle peut se révéler très précieuse pour la régénération de la flore intestinale. A ne pas oublier mais ne pas lui donner la préférence sur les farineux nobles : céréales et légumineuses.

 

  •          l’oignon

Le seul inconvénient est son odeur. Ceci dit, ses qualités nutritionnelles et thérapeutiques font l’unanimité. Riche en sucre et en vitamines, il se conserve toute l’année.

 

  •          le fenouil

A déguster cru de préférence. Mais il se prête bien à des cuissons douces, en mélange avec des céréales par exemple.

Véritable médicament, riche en sels minéraux, en oligo-éléments (iode), en vitamines A, B, C ; il est anti-scorbutique. Conseillé pour la fatigue généralisée, les rhumatismes et les douleurs gastriques.

 

  •          l’artichaut

Par ses principes amers, il est un précieux auxiliaire des fonctions hépatiques et biliaires. Riche en vitamines divers.

 

  •          le brocolis

Il fait partie de la grande famille des choux mais il est le plus fourni en vitamine C (110 mg pour 100 g) et en calcium et phosphore.

 

  •          la betterave rouge

Elle serait, selon certains auteurs, un aliment anti-cancer. En tout cas, des expériences relativement concluantes ont eu lieu en Suisse et en Allemagne, dans ce domaine, avec des jus de betterave lacto-fermentés. C’est un aliment reconstituant qui se prête très bien à la lacto-fermentation.

 

  •          la citrouille et le potiron

Ils sont très fournis en eau mais permettent un apport glucidique et minéral intéressant. Ce sont des aliments adoucissants pouvant servir de lien à de nombreuses préparations culinaires : purées, gratins ou soupes, gâteaux.

 

  •          les laitues

Elles sont les victimes toutes désignées de l’agriculture chimique. Il faudra donc spécialement choisir celles de culture biologique. Dans ce cas, elles fournissent en abondance chlorophylle et minéraux. Elles sont sédatives.

 

En conclusion, nous rappellerons que les légumes sont le troisième des grands aliments (avec les céréales et les légumineuses).

Il est préférable de les manger crus le plus souvent possible pour bénéficier au maximum de leurs propriétés.

Il est également conseillé de modérer la consommation des plus acides : tomates, oseille, épinards …


Fruits : caractéristiques et bienfaits

Bienfaits et caractéristiques des fruitsCet article est le premier d’une série dans laquelle nous allons aborder les différentes catégories d’aliments dont la consommation est à privilégier pour atteindre une excellente santé.

Nous allons également donner des exemples d’aliments pour les catégories citées et détailler leurs bienfaits pour votre organisme.

 

La  catégorie étudiée aujourd’hui est celle des fruits :

Il faut savoir que les meilleurs moments pour déguster des fruits, c’est soit le matin, 30 min. avant le petit-déjeuner, soit au cours d’un repas composé uniquement de fruits.

La raison en est simple : leur digestion étant uniquement intestinale, ils sont mêlés au bol alimentaire s’ils sont absorbés à la fin d’un repas. Ils produisent alors une fermentation dans l’estomac, des troubles gastriques et intestinaux ; d’où leur réputation injustifiée d’être indigestes.

 

Exemples de fruits et caractéristiques :

 

  •          le raisin :

Aliment très équilibré, c’est le roi des fruits. Peut se consommer en cure de 1 à 3 semaines pour remplacer un jeûne avec des résultats remarquables, éliminant les toxines et fournissant un apport minéral et vitaminique.

 

  •          la pomme

Elle est vitalisante, anti-rhumatismale, drainante, antiseptique pour l’intestin.

 

  •          l’abricot

Moins riche en eau que la plupart des fruits, il a néanmoins une grande richesse. Ainsi, sur 100 g de pulpe, il fournit 50 % de notre ration quotidienne de vitamine A. Sans parler des sels minéraux, le magnésium, les oligo-éléments. Anti-anémique, il facilite le sommeil.

 

  •        la cerise

Très nourrissante, elle purifie aussi le sang et apporte minéraux et oligo-éléments.

 

  •          la poire

Très équilibrée, moins riche en éléments divers, c’est un reconstituant peu acide et qui peut être consommé par les diabétiques.

 

  •          la figue

C’est un aliment adoucissant des muqueuses et qui favorise le transit intestinal. Riche en eau (78 %), elle est également très intéressante pour ses glucides (90 % de la matière sèche)  et apporte calcium et phosphore en bonnes quantités.

 

  •        la groseille

Comme toutes les baies, elle est d’une grande richesse en vitamine C. Sa teneur en eau importante oblige impérativement à choisir des variétés sauvages ou cultivées sans engrais. Bon apport minéral (calcium, phosphore et fer).

 

  •          l’avocat

Il pose le problème de son mode de culture, incontrôlable, étant donné sa provenance lointaine. Consommé occasionnellement, il est très riche en graisses et en phosphore.

 

  •          les oranges et agrumes

Ils présentent les mêmes inconvénients que l’avocat et ont une réputation surfaite concernant leur taux de vitamine C. Ils sont largement dépassés par toutes les baies et bien des légumes (persil, choux, estragon, poivron, piment, cresson, fenouil).

A consommer modérément, en préférant les petits fruits, en particulier les clémentines corses plus vitalisantes que les oranges d’Israël ou d’Afrique du Sud.

 

Les fruits oléagineux

Noix, noisettes, amandes, noix de cajou, noix du Brésil … En les associant en petites quantités aux céréales, ils aident à leur digestion et fournissent de la lysine (acide aminé indispensable).

 

  •          la noisette

Elle est la plus digeste et la plus grasse (85 % d’acide oléïque). Elle est aussi énergétique et reminéralisante. Particulièrement recommandée aux diabétiques.

 

  •          la noix

Un véritable filon de vitamines B, C, de minéraux et d’oligo-éléments. Ajouter à cette liste : calcium, soufre, phosphore, chlore, sodium, potassium, magnésium, fer, zinc et cuivre. Ses propriétés : laxative, antidiarrhéique, drainante et vermifuge.

 

  •          l’amande

Proche de l’olive, énergétisante et reminéralisante. Egalement anti-inflammatoire des voies respiratoires et digestives. Elle est indiquée pour les convalescents.

 

  •         l’olive

Nutritive, laxative et adoucissante. C’est un excellent draineur hépatique et biliaire.

 

 

 

 

 


Alimentation saine : votre première médecine

Alimentation saine pour une bonne santéDepuis l’Antiquité, nous savons que notre première médecine est dans notre assiette.

Il est donc aisé de comprendre quelle importance nous devons accorder à une alimentation saine afin d’éviter de nombreux « désagréments » de santé.

Or, de nos jours, une bonne partie de la population a plutôt tendance à oublier ce fait.

 

Nous aurons dans cet article un aperçu général du genre d’alimentation qui sera bénéfique pour atteindre une santé optimale.

Mais tout d’abord, étant donné le nombre de substances polluées et toxiques pour l’organisme contenu dans les aliments industriels, il convient de rappeler qu’il est préférable (voire indispensable) d’être adepte du biologique.

Les personnes qui ont l’avantage de pouvoir jardiner pourront consommer des légumes sains à moindre coût. C’est encore mieux si elles ont également un verger et la possibilité d’élever quelques volailles (pour leur chair et leurs œufs).

 

L’alimentation idéale est la suivante :

  •          fruits, légumes crus (300 à 400 g par jour et par personne),
  •          crudités, salades,
  •          légumes cuits,
  •          fruits secs, oléagineux (noix, noisettes, amandes …), céréales complètes,
  •          sous-produits animaux (œufs, laitages et fromage avec modération – de chèvre, de préférence – …),
  •          viandes et poissons occasionnellement
  •          absence de café, thé et alcool (ou consommer avec modération).

Il est important de consommer des fruits en dehors des repas ou au pire 1 heure avant le repas. Ceci évitera l’apparition d’une fermentation avec les autres aliments présents dans l’estomac et donc de troubles gastriques et intestinaux.

 

Le schéma d’un repas peut se présenter ainsi :

  •          légumes crus,
  •          légumes cuits,
  •          plat de résistance à base de protéines végétales (légumes secs, céréales, pommes de terre, …) ou animales (viande, poisson, œufs, …) ou légumineuses (lentilles, fèves, pois cassés, pois chiche …) ou sous-produits animaux.

On ne termine jamais par un dessert sucré qui va complètement perturber la digestion et provoquer des problèmes hépatiques.

 

Conseils pour le petit-déjeuner :

  •          remplacer le café par un succédané (ricorée ou chicorée soluble, …)
  •          éliminer le lait de vache car mauvais pour l’organisme, contrairement aux idées   reçues (nous en parlerons dans un article dédié). Le remplacer par un des nombreux   laits végétaux : lait de soja, d’amande, d’avoine, de riz, …
  •          limiter le cacao car il surmène le foie

L’idéal est un jus de fruit (ou de légume) frais, une infusion de plantes, … 

 

Pour conclure, il est important de rappeler que l’introduction d’une alimentation saine dans votre quotidien permettra une amélioration rapide de votre état de santé.

 

 


Rester jeune en vieillissant : conseils

rester jeune et en bonne santéNous pouvons dire que, de nos jours, la plupart des personnes a du mal à se faire à l’idée de vieillir. En effet, le vieillissement est souvent considéré comme un processus irréversible qu’on associe à une perte progressive de certaines capacités physiques et mentales.

Il est associé à une certaine « transformation » ou évolution de notre corps, perçue d’une façon négative.

 

Cet article vous donnera des conseils élémentaires pour rester jeune et en bonne santé au fil des années et par conséquent, pour éviter un vieillissement prématuré.

Des conseils complémentaires feront l’objet de prochains articles sur ce blog. Ils aborderont plus en détail les différents domaines de notre vie qui peuvent contribuer à un ralentissement de la vieillesse.

 

  • Le 1er domaine à prendre en considération dans notre démarche est celui de l’alimentation.

En effet, il n’est plus besoin de prouver que pour rester en bonne santé, il faut tout d’abord manger et boire sainement.

En sachant que les aliments industriels contiennent des substances dangereuses pour notre santé à long terme (toxines, résidus de pesticides, antibiotiques, …) il est bien entendu recommandé de privilégier l’alimentation biologique.

Une alimentation saine est un excellent moyen de prévention du vieillissement de nos cellules.

En plus de supprimer la cause de nombreuses maladies, elle ralentira donc également le vieillissement de notre corps.

Les aliments indispensables à notre santé sont les fruits, les légumes, les fibres, les graines.

Il faut éviter la consommation de viande en excès, le lait de vache (au risque de choquer certains), l’alcool et les excitants (café, thé).

Afin de réduire les risques de problèmes cardiovasculaires, il est conseillé de consommer peu de viandes rouges. Elles peuvent être remplacées avantageusement par le poisson.

 

  • D’autre part, il est important de programmer régulièrement des bilans de prévention chez le médecin. De nombreuses maladies ou problèmes de santé dépistés à leurs débuts peuvent éviter une dégradation.

Par exemple, il est important de surveiller sa pression artérielle. Celle-ci doit être régulière.

L’hypertension artérielle ne provoque en général pas de symptômes particuliers. Seul un contrôle régulier permet donc de mettre en évidence sa présence.

 

  • Un autre domaine pour ralentir le vieillissement est l’activité physique.

Il est important de pratiquer une activité qu’on apprécie ; qu’on ne considère pas comme une corvée.

Le fait de rester actif nous aide à maintenir un bon niveau d’énergie.

La quantité d’exercice physique dont on a besoin augmente avec l’âge.

En effet, en vieillissant, notre corps demande plus de temps et d’énergie pour maintenir sa force et sa souplesse.

Si vous êtes en couple, l’idéal est de pratiquer ensemble une activité que vous appréciez tous les deux, que ça soit le jogging, la marche ou autre.

 

  • Afin de conserver sa jeunesse, il est également important d’entretenir ses capacités intellectuelles. Il faut utiliser son esprit, faire travailler sa « matière grise ».

Pour ce faire, on peut s’adonner entre autres à la lecture, à l’écriture ou à différents jeux qui demandent réflexion comme les mots croisés, les échecs, etc …

 

  • Enfin, il faut aussi souligner l’importance de maintenir une vie sociale équilibrée.

Dans ce cadre, il est recommandé de chercher à avoir des relations saines avec des personnes de tous âges et conserver sa place dans les différentes activités de la société.

 

 

En conclusion, il peut paraître difficile au premier abord de se « résigner » à vieillir. Mais la mise en œuvre quotidienne de nos conseils de base vous aidera à rester jeune plus longtemps et à voir les années passer plus sereinement.